Étiqueté : Jihadisme

Section du Jabhat an-Nusra à Damas

Le groupe Jabhat an-Nusra ou la fabrique syrienne du « jihadisme »

En mars 2011, les autorités syriennes ont d’abord opté pour un traitement social de la contestation populaire naissante. Elles y ont donc fugitivement répondu, par la voix de la conseillère du chef de l’État, Buthayna Sha‘bân, en promettant un relèvement général des rémunérations. À Deraa, où les écoliers auteurs de slogans contestataires avaient été torturés et leurs parents humiliés, la réponse cinglante des manifestants (« Yâ Buthayna, yâ Sha‘bân, sha‘b Dar‘â mû jû‘ân », « Ô Buthayna, ô Sha‘bân, le peuple de Deraa n’a pas faim ») a souligné s’il en était besoin la nature avant tout politique des racines de la crise naissante. Les autorités ont alors définitivement opté pour l’option sécuritaire et commencé à réprimer systématiquement dans le sang les manifestations les plus pacifiques.

Le procès d’Abū Muḥammad al-Maqdisī et le délit d’opinion dans un État autoritaire

« Cette sentence ne changera pas notre voie (minhājinā), ni notre dogme (‘aqīdatinā) ! Nous resterons attachés au Livre [le Coran] et à la Sunna, nous ne cesserons pas de soutenir les combattants du Jihad (mujāhidīn) dans leur lutte contre les Américains ». Le jeudi 28 juillet 2011, la  Cour de sûreté de l’État hachémite a condamné ‘Iṣām al-Barqāwī, plus connu sous le nom d’Abū Muḥammad al-Maqdisī, à une peine...