Étiqueté : historiographie

Kitab ansab al-ashraf

Réflexions sur la place de la poésie dans les sources narratives arabes médiévales relatives aux débuts de l’Islam

Kitab ansab al-ashraf , traité, par Ahmad ibn Yahya al-Baghdadi al-Katib, surnommé al-Baladhori, auteur du Kitab foutouh al-bouldan , dans lequel se trouvent exposées la généalogie et les ramifications des familles arabes avant l’Islamisme, la généalogie du Prophète, et celle d’autres personnages nobles chez les Arabes, avec leur histoire d’après les traditions. :  https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b100313148 Qui n’a pas, à la lecture d’une chronique médiévale, passé les vers de...

Le prophète Muhammad, ʿAlī, et ses fils Ḥasan et Ḥusayn. Baltimore, Walters Art Museum, Ms. W.679 Ba. Turquie, 17e s.

Le règne du calife Ḥasan bar ʿAlī d’après une source syriaque

L’historiographie sunnite considère que Muʿāwiya devint l’unique souverain du jeune empire islamique à partir de l’ « année de la réconciliation (sanat al-jamāʿa) » (41/660-61) (Laoust 1965, p. 17). Les Sufyānides (branche des Omeyyades) sortaient vainqueurs de la guerre civile (fitna) qui avait divisé les premiers musulmans pendant cinq années : ʿAlī était mort assassiné par un khārijite et son fils aîné, al-Ḥasan, n’avait pas tardé à abdiquer en...

Timbres postaux libanais (source : http://hadjithomasjoreige.com/)

Entre l’art, l’histoire et la recherche : The Lebanese Rocket Society

Le film de Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, The Lebanese Rocket Society, a été salué par la critique de cinéma. Mais il fait aussi partie des rares documentaires sur le Liban qui soient en mesure d’intéresser les universitaires. La démarche artistique des auteurs leur permet de remettre en cause un certain nombre de clichés touchant au contexte sociopolitique des années 1960 et de l’écriture de l’histoire au Liban....

Félicien de Saulcy fut le premier archéologue à explorer les deux côtés de la Mer morte (1850) et à fouiller en Palestine (1863)

150 ans de contribution française à l’archéologie palestinienne

Le coup d’envoi des célébrations de « 150 ans de contribution française à l’archéologie palestinienne » a été donné les 20 et 21 septembre 2012 par un colloque scientifique organisé par l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo) en partenariat avec l’École biblique et archéologique française de Jérusalem (EBAF), l’université de Birzeit et avec le soutien de l’Institut français (fonds d’Alembert) et du Consulat Général de France à Jérusalem. Jean-Sylvain...