Étiqueté : âge du Bronze

Figure 4 : représentation d’un soldat conduisant un prisonnier par le cou, retrouvés dans le palais de Mari (coquille nacrée, schiste, bitume, bois ; ht. 12,4 cm ; l. 13,7 cm ; musée d’Alep, no d’inv. 1968) © B. Couturaud 2009.

Les incrustations figurées de Mari (Syrie, IIIe millénaire av. J.-C.) : étude archéologique et iconographique d’un corpus

Le corpus d’incrustations en coquille de Mari, mis au jour entre 1933 et les fouilles de 2010, demeure le plus important du Proche-Orient ancien. D’autres sites en ont fourni (Dolce 1978), mais jamais en nombre suffisant ni dans des contextes archéologiques assez précis pour susciter l’intérêt des chercheurs et en permettre une étude exhaustive. De plus, l’incrustation est une technique d’assemblage et, dans la majorité des cas,...

Duck heads ornament with physical features finely drawn by incision, from Qatna (15th-14th century). (© Damascus Museum - after, Beyond Babylon 2008, no. 129)

Bronze Age Syrian Gold Jewellery – Technological Innovation

Goldwork appeared at the beginning of the 3rd millennium B. C. in Syria. The production of personal gold jewellery, like beads, pendants and earrings, started to increase around the second half of the 3rd millennium B. C. in different cities of Syria, and in particular along the Euphrates river in Mari and Tell Banat. In the later site, which is located at the north of the...

Collier en or et en argent, comme témoin de la transmission des savoir-faire. Production F. Allier, avec la collaboration de F. Guigal (Photographie : Vincent Moncorgé, 2011).

Valorisation de la recherche en archéologie : l’exemple de la bijouterie en or

Dans le cadre de ma thèse de doctorat, récemment soutenue à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (voir résumé de la thèse sur Les Carnets de la MAE,  http://mae.hypotheses.org/1068), je me suis intéressé à la question des transferts de compétences techniques en Méditerranée orientale au cours de l’âge du Bronze, période d’innovation dans de nombreux domaines de l’artisanat. Romain PrévaletMore Posts