Catégorie : Sociologie

"نيسان ٢٠٠٦ " "يوم المخطوفين والمفقودين ١٣ ", "13 Avril 2006," « Journée des personnes enlevées et disparues » Pancarte brandie devant le tribunal avec cette photographie du disparu Hashishou.

Se mobiliser au nom du droit au Liban : la cause des disparus

À l’heure des mobilisations partisanes, confessionnelles et parfois violentes dont l’actualité libanaise est le théâtre, d’autres formes d’engagement au Liban se posent en alternative à ces trois logiques. À ce titre, dans son livre sur le mouvement civil au Liban dans l’après-guerre civile, Karam Karam décrit des mobilisations singulières qui cherchent à se construire par delà les confessions, hors des partis politiques et de façon pacifique,...

Gare routière de Jericho (Photo V. Bontemps)

La Palestine en réseaux : une approche en cours de redéfinition

Dans le prolongement des rencontres du programme de recherche « Dynamiques palestiniennes contemporaines » organisées par l’Ifpo depuis début 2011 en Jordanie et en Palestine, les chercheurs du département d’études contemporaines ont participé à Amman le 16 septembre 2012 à la première réunion du séminaire thématique : « La Palestine en réseaux : du concept à l’étude de cas ». Cette rencontre scientifique interdisciplinaire a rassemblé une quinzaine de chercheurs palestiniens,...

Affiche de la conférence de Ray Jureidini

Les violations des droits humains : le cas des employées domestiques au Liban

Compte-rendu de la conférence de Ray Jureidini tenue à l’Ifpo le 15 novembre 2011 Professeur de sociologie à l’Université libano-américaine (Lebanese American University, LAU) et chercheur à l’Institut d’étude des migrations (Institute for Migration Studies)1 à Beyrouth, Ray Jureidini travaille depuis de nombreuses années sur la situation des employées de maison étrangères au Liban. Il a présenté lors de cette conférence quelques données issues de ses...

Eglise pentecôtise Abundant Life Churh, Bourj Hammoud, Beyrouth

Les protestants évangéliques au Liban

Premier billet d’une série de comptes rendus des séminaires doctoraux  d’études contemporaines de l’Ifpo Beyrouth [1]. Le protestantisme au Liban trouve ses origines dans l’activité évangélique entreprise, au xixe siècle, par des missionnaires réformés venus d’Amérique du Nord et d’Angleterre[2]. Ils furent en 1848 à Beyrouth à l’origine de la première congrégation protestante arabophone au Moyen-Orient : l’Église évangélique libanaise. Aujourd’hui, cette dernière est supplantée par une famille...

« Ce que font les avocats, ça ne vous regarde pas. » Enquêter sur la justice au Liban : de quel droit ?

Enquêter sur les pratiques judiciaires et juridiques à Beyrouth passe inévitablement par le palais de justice, et y travailler devient une épreuve quotidienne pour le chercheur. Son intérêt pour le droit, lui qui n’est pas juriste, déclenche souvent un rapport de suspicion et de compétition qu’il tente, parfois en vain, de désamorcer. Le policier d’abord, à la porte d’entrée du palais, est le premier à faire...

Le procès d’Abū Muḥammad al-Maqdisī et le délit d’opinion dans un État autoritaire

« Cette sentence ne changera pas notre voie (minhājinā), ni notre dogme (‘aqīdatinā) ! Nous resterons attachés au Livre [le Coran] et à la Sunna, nous ne cesserons pas de soutenir les combattants du Jihad (mujāhidīn) dans leur lutte contre les Américains ». Le jeudi 28 juillet 2011, la  Cour de sûreté de l’État hachémite a condamné ‘Iṣām al-Barqāwī, plus connu sous le nom d’Abū Muḥammad al-Maqdisī, à une peine...

La vexillologie et le « printemps arabe »

Centrale pour l’histoire et la pensée politiques européennes du XIXe siècle, l’idée d’Etat-nation, une fois « délocalisée » dans les territoires des anciens empires arabe et ottoman, a été très vite révélatrice d’une tension originaire entre, d’une part, un projet unificateur à l’échelle de la oumma (arabe et/ou musulmane) et, de l’autre, l’affirmation de chacun des différents Etats au sein de l’ensemble régional. Cette tension entre des forces...

أول الطريق الى النهضة النسوية في العراق

صدر كتاب « أول الطريق الى النهضة النسوية في العراق»،لصبيحة الشيخ داود في آذارعام 1958 في بغداد – مطابع الرابطة-  وهو يعد أول كتاب نسوي في العراق. إن المؤلفة صبيحة الشيخ احمد داود (1915-1975) رائدة النهضة العراقية  وأول طالبة جامعية مسلمة في العراق كما أنها أول طالبة في كلية الحقوق بجامعة بغداد وكذلك أول محامية عراقية.  في هذا الكتاب الذي نقدمه هنا ملخصا، تحلل المؤلفة هذه النهضة...

Premiers pas de la Renaissance féminine en Irak

Publié pour la première fois en 1958, Premier pas de la Renaissance féminine en Irak − connu sous le nom de Awwal al-Tarîq est considéré comme le premier ouvrage féministe irakien. Son auteure, Sabîha al-Shaykh Dawood, figure du mouvement des femmes émergeant au début du XXe siècle, fut la première étudiante en droit à l’Université de Bagdad, et la première avocate irakienne. Elle présente et analyse le...

Marché du travail et droits sociaux au Liban et au Proche-Orient

L’Institut français du Proche-Orient (Département d’études contemporaines) a organisé une table-ronde sur ce thème à Beyrouth, les 14 et 15 avril dernier, en coopération avec la Fondation Friedrich Ebert. À l’intention de ceux qui n’ont pu y assister, nous proposons ci-dessous un bref résumé des débats. Dès lors qu’on s’intéresse au marché du travail et aux droits sociaux au Proche-Orient, la première difficulté tient à l’absence de données chiffrées sérieuses. Sans recensement, dans le cas du Liban, il est difficile de construire un échantillon représentatif, de sorte qu’aucune enquête par sondage, aussi sophistiquée soit-elle, n’est vraiment fiable, ainsi que l’a rappelé K. Hamdane. La Syrie et la Jordanie procèdent il est vrai à des recensements périodiques, et produisent des chiffres et bases de données dans différents domaines. Il n’en reste pas moins que dans les trois pays, les problèmes posés par la définition des catégories (comment mesurer le chômage, l’activité des femmes ? le travail à domicile ?), par les déclarations erronées ou incomplètes, et par la volatilité de nombre de situations individuelles, rendent tous les chiffres problématiques – du moins quant aux valeurs absolues. On peut en revanche dessiner des tendances.

Fitna : des révoltes populaires à Bagdad au Moyen Âge

Au cours de son histoire, la ville de Bagdad, fondée en 762 apr. J.-C par le calife abbasside al-Manṣūr pour être la capitale de la dynastie, a connu de très nombreuses révoltes populaires, opposant tantôt deux factions parmi les habitants de la ville, tantôt la population bagdadienne aux représentants du pouvoir. Les sources arabes de l’époque médiévale décrivent volontiers ces épisodes de tumulte, désignés en arabe...

De Bourj Hammoud aux fastes de la cour ottomane (Temporient 1)

La rue d’Arménie, dans le quartier de Bourj Hammoud à Beyrouth, abrite près d’une centaine de boutiques de bijoutiers et joailliers, de vendeurs et de réparateurs de montres. Cette localisation massive à Bourj Hammoud est pourtant récente ; c’est au cours de la guerre civile, après la destruction des souks du centre ville, en 1982-83, que les joailliers et horlogers, professions qui comptent une très grande...

De la difficulté de traduire « ligne éditoriale »

Commençons par « maison d’édition ». La traduction est facile, en arabe on dit « dâr » (دار), un terme particulièrement adéquat pour l’édition jeunesse arabe dont les éditeurs peuvent être classés en deux grandes catégories : d’un côté, les héritiers d’une grande structure éditoriale, le « fils ou la fille de la maison », qui la nourrissent, la rénovent ou la bousculent en développant une branche pour la jeunesse ; de...

Pourquoi étudier la magie ? L’exemple de la magie islamique médiévale

Qui croit encore à la magie ? Les scientifiques d’autrefois opposaient souvent science et magie, laquelle était alors assimilée à une croyance superstitieuse ou « folklorique » que devait mettre à mal la science. En réalité, jamais la science n’a aboli les pratiques magiques et divinatoires. La société moderne est encore empreinte de magie, que ce soit dans des fictions (livres, films, séries télévisées, etc.) ou dans la...

Les femmes et le droit au Liban. Questionnements à partir du concept de nationalité

Constitutives d’un lien juridique entre l’individu et l’État, les lois sur la nationalité se répartissent généralement en deux catégories relatives au droit du sang (primauté de la nationalité des parents) ou au droit du sol (primauté du lieu de naissance). Au-delà du sentiment d’appartenance, de sécurité et de protection qu’elle procure aux individus, la nationalité détermine leur capacité à exercer pleinement leurs droits citoyens. Nationalité et citoyenneté sont par conséquent intimement liés.  Si la signification du terme « nationalité » peut être prise dans...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search