Auteur : Groupe ARAPI

Corpus d’arabe parlé (4) La convention de transcription ARAPI pour l’arabe parlé en interaction

Groupe ARAPI : Véronique Traverso, Catherine Pinon, Loubna Dimachki, Lina Choueiri   La convention établie par le groupe ARAPI a pour objectif de proposer des normes de transcription de l’arabe parlé en interaction. Établie à partir de corpus syro-libanais, elle est conçue pour être étendue à toutes les variétés d’arabe parlé. Les corpus sont transcrits en quatre tiers (lignes de transcriptions), ce qui les rend exploitables par des chercheurs...

Corpus d’arabe parlé (3) Choix pour la notation des sons et des phénomènes dans la réalisation de corpus d’arabe parlé

  Groupe ARAPI : Véronique Traverso, Catherine Pinon, Loubna Dimachki, Lina Choueiri Nous poursuivons l’inventaire des questions pratiques relatives à la réalisation de corpus d’arabe parlé notamment afin de décrire les pratiques linguistiques dans des perspectives pragmatiques et interactionnelles. Ce troisième billet est consacré au choix des alphabets pour la transcription des données. Aujourd’hui, on considère en général qu’un corpus d’arabe parlé partageable doit mettre à...

Corpus d’arabe parlé (2) : Contraintes et problèmes liés à la réalisation des corpus d’arabe parlé en interaction

Groupe ARAPI : Véronique Traverso, Catherine Pinon, Loubna Dimachki, Lina Choueiri Ce billet discute une première série de questions pratiques auxquelles doit répondre toute personne qui entreprend de confectionner un corpus d’arabe parlé en vue de la recherche. Nous posons et traitons ces questions ici dans la perspective d’une approche pragmatique et interactionnelle des pratiques linguistiques. Ces approches reposent sur une conception située du langage, selon laquelle...

Corpus d’arabe parlé (1) : Quels corpus d’arabe parlé en libre accès ?

Groupe ARAPI : Véronique Traverso, Catherine Pinon, Loubna Dimachki, Lina Choueiri Le projet ARAPI, ARAbe Parlé en Interaction vise l’établissement d’une convention de transcription de données orales et son application pour la réalisation d’un corpus d’arabe moyen-oriental parlé. Le projet est conduit par un groupe de chercheurs (Groupe ARAPI) de différentes institutions – l’Ifpo Beyrouth (Catherine Pinon, Véronique Traverso), Université Libanaise – Centre des sciences du langage...