Yamli : faire de la prose arabe comme Monsieur Jourdain !

Dans la série des outils numériques pour les sciences humaines spécialisées sur le monde arabe, Yamli est une petite application extrêmement utile dès que l’on veut introduire du texte en caractères arabes à partir d’une machine qui n’est pas équipée d’un clavier ad hoc.

 

Pendant longtemps, la solution, retenue par le site islam-online.net par exemple,  consistait à proposer un « clavier virtuel » : l’internaute ouvre une nouvelle fenêtre qui fait apparaître un clavier arabisé sur lequel il compose des mots en cliquant lettre par lettre. Fastidieux… Sinon, il faut connaître par cœur la place des lettres sur le clavier arabe, modifier la langue de saisie et taper « à l’aveugle » (en faisant attention aux variantes qui modifient la place de certaines letttres) : pas extrêmement pratique pour un texte un tant soit peu long…

Avec « Yamli » (de أملى يملي : dicter), le problème est résolu[1]. Créé par un informaticien libanais (voir détails dans cet article sur un très bon site d’un chercheur au Caire, malheureusement inactif depuis fin mai dernier (le site, pas le chercheur !), Yamli permet d’entrer dans le texte, à partir du clavier latin, du texte arabe tel qu’il se prononce. Il est automatiquement transformé en caractères arabes. On peut le faire dans la fenêtre qui s’ouvre à l’adresse du site, mettre dans les favoris l’adresse du clavier électronique, ou encore décharger un « widget », « greffon[2] », qui permet une saisie dans un cadre dans le bandeau en haut du document dans lequel on écrit (pratique pour les recherches sur le « ouèbe », car cela permet, en autres avantages, de retrouver des documents rédigés en partie ou totalement en arabe).

La translittération retenue n’est pas celle des « professionnels » du monde arabe (Arabica, Encyclopédie de l’Islam, etc.),  mais un « monstre » sorti de l’imagination fertile des utilisateurs arabophones des différentes applications numériques couplées à des claviers (ordinateurs bien entendu, mais plus encore téléphones portables). Socialement, culturellement, politiquement en définitive, ce choix est loin d’être sans importance ; on peut le voir comme un changement de paradigme, les « experts » et leurs décrets sur les bons usages de la langue perdant de leur autorité au profit des usages « ordinaires » (ou vulgaires ?) de la langue (voir ce billet sur CPA et consulter ce que propose l’onglet « langue »).

Comme Monsieur Jourdain découvrant qu’il « disait de la prose » dans la Bourgeois gentilhomme de Molière, Yamli permet  d’écrire en arabe, pour peu qu’on les connaisse, des mots tels que toubib, kahwa, bled, lascar, etc. (souvent entrés dans la langue à la faveur des tranchées de la guerre de 14, comme me le rappelait un ami). Pour ceux qui travaillent sur le monde arabe, c’est de loin la meilleure solution pour introduire, dans un texte en caractères latins, un mot, une phrase, un paragraphe en arabe. Autre application possible, le courrier électronique que l’on peut rédiger ainsi à partir d’une application non arabisée : on tape le texte dans Yamli, qui le transforme en arabe, on coupe et colle… Détail qui a son importance : il permet d’entrer facilement dans un texte un terme, un nom arabe, dans son orthographe originale et non pas dans une de ses multiples variantes (محفوط et non pas Mahfouz, Mahfuz, Mahfudh, etc.), pour le plus grand bonheur des moteurs de recherche.


[1] Il existe d’autres outils, à mon avis moins intéressants.

[2] Greffon, en anglais plug-in. A ce sujet, très utile « greffon » qui permet d’utiliser en ligne, sur le navigateur Firefox, le Trésor de la langue française par l’INALF (lexicologie, synonymes, antonymes, citations, etc.). Autres outils linguistiques de ce type disponibles à cette adresse.


3 réponses

  1. Yves Gonzalez-Quijano dit :

    J’ai été un peu rapide dans le lien pour le greffon qui permet de disposer du TLF en ligne directement de la barre d’outil, sans avoir à ouvrir de nouvelle fenêtre. Pour obtenir cette extension (utilisable avec le navigateur Firefox), il faut se rendre à l’adresse suivante : http://www.cnrtl.fr/outils/extension-portail/

    (fonctionnalité intéressante : il suffit de double-cliquer sur un mot pour avoir toutes ses informations lexicales à disposition dans une nouvelle fenêtre).

  1. 20/11/2010

    […] This post was Twitted by djune12 […]

  2. 20/11/2010

    […] This post was mentioned on Twitter by Jean-Christophe, Gilet Julien. Gilet Julien said: Yamli : faire de la prose arabe comme Monsieur Jourdain ! | Les carnets de l’Ifpo http://is.gd/hrvFu […]