Étiqueté : islamisme

وداعاً بل

تكريماً لمدينة تدمر. معبد بل : ٦ نيسان ٣٢ م ـ ٢٨ آب ٢٠١٥ Read the English version here : http://ifpo.hypotheses.org/7101 and the original French version : http://ifpo.hypotheses.org/7020 Traduction vers l’arabe : Khaled Alsaleem Révision : Iyas Hassan ترجمة خالد السليم مراجعة إياس حسن « حتى دون أن أتكلم عن المفاتن الكامنة في أسقفه أو عن تماثيله الحديدية الكثيرة التي كانت مودعة فيه بعيدا عن عيون الناس،...

So long, Bel

In memoriam, Palmyra (6 April 32 – 28 August 2015) Translation from the French version : «Bel est bien mort» http://ifpo.hypotheses.org/7020 «But that temple, so magnificent and so large, not to mention the wonderful structure of the roof, and the many brass statues, now hid in darkness out of the light of the sun, is quite perished. » Libanius, Oration 30: For the temples (Pro templis)...

Bel est bien mort

In memoriam, Palmyre (6 avril 32 – 28 août 2015) « Cependant ce temple si beau et si grand — et je ne parle pas des beautés cachées de son plafond ni de ses nombreuses statues de fer qui étaient recelées dans l’ombre loin du soleil — ce temple est détruit, il est perdu. » Libanios, Discours XXX, 45, Pro Templis (ive s.)   Alors que l’arc monumental...

Rassemblement de la Ligue des Femmes Irakiennes (al-Rabitah) sur la place Firdaws au centre de Bagdad, le 8 mars 2012 - Zarha Ali

Fragmentation de l’Irak et droits des femmes

Depuis la prise de Mossoul par l’État Islamique en Irak et au Levant (Da’ech) en juin 2014, la division définitive du territoire irakien sur des bases ethno-confessionnelles – Kurdes au Nord, Arabes sunnites à l’Est, et Arabes chiites au Sud – semble inéluctable. L’affaiblissement de l’État et l’implosion sociale et économique de la société irakienne remonte au moins aux bombardements de la coalition militaire menée par les...

Islam, islamisme, fondamentalisme… Qui nomme ? les journalistes, les chercheurs ou les acteurs ?

C’est dans le cadre d’une thèse de doctorat (Duarte 2014) sur le réformisme musulman contemporain, que s’est posée à nous la question difficile de la terminologie appliquée aux auteurs réformistes musulmans depuis les indépendances, et plus généralement, aux qualificatifs employés à l’endroit des acteurs de l’islam contemporain. Nous tenterons ici d’en rendre compte et d’apporter une esquisse typologique raisonnée facilitant la compréhension des phénomènes qu’ils tentent...

Manifestation en Syrie : "Ô Dieu !" (Ya Allah)

Après les « printemps » : quel avenir pour « l’islamisme » ?

À l’heure où la secousse initiée par le « printemps » tunisien n’en finit pas d’ébranler les scènes politiques arabes, que peut-on pressentir de la place à venir de la référence religieuse (islamique) dans l’espace public en général, dans le lexique politique en particulier ? Francois BurgatEn savoir plus sur François Burgat, CNRS IREMAM – ERC WAFAWMore Posts – Website

Hassan Nasrallah, leader du Hezbollah

L’assimilation des normes internationales dans l’identité politique du Hezbollah

Dans le cadre des séminaires doctoraux de l’Ifpo, Filippo Dionigi, doctorant en relations internationales à la London School of Economics, est intervenu le 28 septembre 2011 sur la thèse qu’il prépare sur les normes internationales et le Hezbollah. Il a été discuté à cette occasion par Mona Harb, Professeur associée à l’Université Américaine de Beyrouth (AUB). De « l’opprimé » au « citoyen » Pour son...

Montage photographique probablement réalisé par des partisans du shaykh Aḥmad al-Asīr, le représentant aux-côtés de Muhammad Yazbak, et faisant écho aux discours du shaykh al-Asīr de décembre 2011. On distingue un cœur où il est inscrit : « ‘Ā’isha que Dieu soit satisfait d’elle » (formule traditionnellement utilisée par les sunnites lorsque son nom est mentionnée). Cette allégorie est suivie de la question suivante : « Ô ma mère, ais-je bien respecté mon engagement (amāna) ? »

Le phénomène Aḥmad al-Asīr : un nouveau visage du salafisme au Liban ? (2/2)

Né en 1968, Aḥmad al-Asīr al-Ḥusaynī grandit dans un environnement peu religieux et ne reçoit pas de véritable éducation islamique durant sa jeunesse, ni son père, chanteur de profession, ni sa mère, de confession chiite, n’étant en effet très pratiquants. Cette situation familiale ne peut toutefois être un handicap car, si l’on remonte plus haut dans sa généalogie, Aḥmad al-Asīr al-Ḥusaynī appartient à une lignée prestigieuse...

Aḥmad al-Asīr (Photo saidadays.com)

Le phénomène Aḥmad al-Asīr : un nouveau visage du salafisme au Liban ? (1/2)

Au sein du monde arabe, le courant salafi syro-libanais apparaît comme une exception en raison de son absence de visibilité, en comparaison avec celle dont il jouit dans  les sociétés du Golfe, au Maghreb, en Jordanie ou en Égypte . En Syrie, l’isolement, voire la marginalité du salafisme se comprend aisément en raison de la répression dont il fait l’objet depuis plusieurs décennies, avec la bénédiction...

Le champ salafi au prisme des révolutions égyptienne et tunisienne

Le 14 janvier 2011, la chute du Président tunisien Ben Ali, chassé du pouvoir par une révolution que personne n’avait prédite, a été ressentie comme une délivrance par les islamistes aussi bien « radicaux » que  « modérés »; voire par les simples musulmans pratiquants. Durant les années 1990, la répression du mouvement  islamiste an-Nahda avait en effet été suivie d’une mise au pas radicale des secteurs conservateurs de la...