Étiqueté : Coran

L’archéologue et l’historien face à l’objet : pour une approche technique, fonctionnelle et symbolique des lampes

Dans le champ des études historiques, les lampes demeurent des objets  relativement secondaires, en dépit des nombreuses sources – textuelles, archéologiques et iconographiques – aujourd’hui disponibles. Elles ne sont jamais abordées pour elles-mêmes, en tant qu’objets véhiculant des informations d’ordre historique, mais toujours comme des supports ornementaux ou des indicateurs chronologiques. Ainsi, tandis que les historiens de l’art appréhendent généralement les luminaires – principalement en verre...

Le Coran d’Asmā’

En plein renouveau, l’histoire de la constitution du corpus coranique s’est récemment enrichie des travaux de François Déroche. Ce dernier a édité et analysé ce qui est peut-être le plus ancien des manuscrits coraniques, le codex parisino-petropolitanus, dont les deux principaux fragments sont conservés à Paris et à Saint-Pétersbourg1. Découvert dans la mosquée de ʿAmr, au Caire, il daterait selon toute probabilité de la seconde moitié...

Ibn Taymiyya : « sufi or not sufi ? » (2/2)

« Sufi or not sufi ? » Telle n’est pas forcément la question ! En effet, le problème de l’adhésion d’Ibn Taymiyya au soufisme reste somme toute secondaire pour l’islamologue. D’ailleurs, toute assertion en ce sens nécessiterait que l’on établisse auparavant les critères objectifs permettant d’identifier un adepte du soufisme dans le Damas mamelouk des XIIIe et XIVe siècles.  Une tâche  d’autant plus difficile que le...

Ibn Taymiyya : « sufi or not sufi ? » (1/2)

Figure incontournable de l’histoire islamique, Ibn Taymiyya (1263-1328), a inspiré et continue à inspirer de nombreux penseurs musulmans. Jurisconsulte et théologien hanbalite, maître à penser du wahhabisme, il est souvent présenté comme un polémiste farouchement opposé à la mystique musulmane, plus communément appelée soufisme (taṣawwuf en arabe). Cependant, la pensée profonde du šayḫ al-islām semble parfois tronquée, notamment sa position vis-à-vis de la mystique. Présenté tantôt...

Le Coran, l’exégèse coranique et la femme : une approche sociosémiologique

Auteure de nombreux ouvrages en sciences de la communication, Ferial Mouhanna se définit aujourd’hui comme une « chercheuse en sciences islamiques ». Suscitant de nombreux commentaires dans divers publications du monde arabe, ses récents ouvrages témoignent d’une volonté de renouveler, de l’intérieur, l’exégèse coranique. En écho à la conférence donnée le 31 janvier dernier à l’Ifpo (texte en arabe disponible en cliquant sur ce lien), les Carnets de...

Ateliers d’initiation à l’islamologie : diffusion et valorisation de la science

Objectifs À l’origine de ces ateliers : la volonté de diffuser le savoir scientifique et de souligner l’importance des sciences humaines en générale et de l’islamologie en particulier. L’islamologie, approche académique de la religion musulmane, ne se limite pas exclusivement à l’étude de la pensée islamique médiévale ; elle demeure un élément déterminant et trop souvent ignoré dans les études contemporaines. Il n’est pas concevable en...

Bibliothèque numérique « Shamela » : 10 000 ouvrages en langue arabe

Au premier abord, l’abondance des écrits chez nombre d’auteurs de l’Islam médiéval, tels Ghazali (m. 1111), Ibn Taymiyya (m. 1328) ou bien Suyuti (m. 1505) peut sembler une chance pour le chercheur. Toutefois, le gigantisme du legs devient paradoxalement un obstacle pour une étude visant à cerner les idées d’un auteur sur un domaine ou une doctrine précise. C’est notamment le cas du doctorant qui doit...