Catégorie : Islamologie

Mausolée alaouite (Maqām al-Nabī Yamlīḫā)

Des Alaouites de Syrie (2) : prosélytisme et diffusion de la gnose

Longtemps absente du débat public, la « question alaouite » suscite aujourd’hui, avec les développements dramatiques de la « crise syrienne », un intérêt croissant. Toutefois, ce regain d’attention politico-médiatique pour la communauté alaouite de Syrie (celle à laquelle appartient précisément le président Bachar Al-Assad) est source de nombreux clichés, caricatures et approximations. Les Carnets de l’Ifpo ont décidé de publier cette série d’articles de Bruno...

Mausolée alaouite

Des Alaouites de Syrie (1) : un autre islam

Longtemps absente du débat public, la « question alaouite » suscite aujourd’hui, avec les développements dramatiques de la « crise syrienne », un intérêt croissant. Toutefois, ce regain d’attention politico-médiatique pour la communauté alaouite de Syrie (celle à laquelle appartient précisément le président Bachar Al-Assad) est source de nombreux clichés, caricatures et approximations. Les Carnets de l’Ifpo ont décidé de publier cette série d’articles de Bruno Paoli (directeur du Département...

Une scène du mi‘râj, « l’ascension céleste » de Muhammad. Sur le dos de sa monture ailée, le prophète rencontre lors de sa traversée des sept ciels un ange en forme de coq. Manuscrit produit à Hérat, XVe siècle (Paris, BnF, Manuscrits orientaux, Supplément turc 190, fol. 11).

La représentation figurée du prophète Muhammad

Contrairement à une idée reçue confortée par l’actualité, le monde musulman n’a pas toujours banni les représentations figurées de son prophète. De nombreux portraits de Muhammad au visage dévoilé furent produits entre le XIIIe et le XVIe siècle, et ce n’est que progressivement que la pratique se répandit de masquer les traits de son visage par un voile ou de symboliser l’ensemble de sa personne par un nimbe de flammes. La production de caricatures du prophète de l’islam, et surtout la large diffusion qui leur a été assurée, ont récemment radicalisé des débats internes à l’islam et à ses différents courants, l’interdiction de la représentation de Muhammad devenant pour certains d’entre eux un élément central de redéfinition d’une identité musulmane.

Le Coran d’Asmā’

En plein renouveau, l’histoire de la constitution du corpus coranique s’est récemment enrichie des travaux de François Déroche. Ce dernier a édité et analysé ce qui est peut-être le plus ancien des manuscrits coraniques, le codex parisino-petropolitanus, dont les deux principaux fragments sont conservés à Paris et à Saint-Pétersbourg1. Découvert dans la mosquée de ʿAmr, au Caire, il daterait selon toute probabilité de la seconde moitié...

Ibn Taymiyya : « sufi or not sufi ? » (2/2)

« Sufi or not sufi ? » Telle n’est pas forcément la question ! En effet, le problème de l’adhésion d’Ibn Taymiyya au soufisme reste somme toute secondaire pour l’islamologue. D’ailleurs, toute assertion en ce sens nécessiterait que l’on établisse auparavant les critères objectifs permettant d’identifier un adepte du soufisme dans le Damas mamelouk des XIIIe et XIVe siècles.  Une tâche  d’autant plus difficile que le...

Ibn Taymiyya : « sufi or not sufi ? » (1/2)

Figure incontournable de l’histoire islamique, Ibn Taymiyya (1263-1328), a inspiré et continue à inspirer de nombreux penseurs musulmans. Jurisconsulte et théologien hanbalite, maître à penser du wahhabisme, il est souvent présenté comme un polémiste farouchement opposé à la mystique musulmane, plus communément appelée soufisme (taṣawwuf en arabe). Cependant, la pensée profonde du šayḫ al-islām semble parfois tronquée, notamment sa position vis-à-vis de la mystique. Présenté tantôt...

Pourquoi étudier la magie ? L’exemple de la magie islamique médiévale

Qui croit encore à la magie ? Les scientifiques d’autrefois opposaient souvent science et magie, laquelle était alors assimilée à une croyance superstitieuse ou « folklorique » que devait mettre à mal la science. En réalité, jamais la science n’a aboli les pratiques magiques et divinatoires. La société moderne est encore empreinte de magie, que ce soit dans des fictions (livres, films, séries télévisées, etc.) ou dans la...

Le Coran, l’exégèse coranique et la femme : une approche sociosémiologique

Auteure de nombreux ouvrages en sciences de la communication, Ferial Mouhanna se définit aujourd’hui comme une « chercheuse en sciences islamiques ». Suscitant de nombreux commentaires dans divers publications du monde arabe, ses récents ouvrages témoignent d’une volonté de renouveler, de l’intérieur, l’exégèse coranique. En écho à la conférence donnée le 31 janvier dernier à l’Ifpo (texte en arabe disponible en cliquant sur ce lien), les Carnets de...