Catégorie : Antiquité

De retour de mission… Faïlaka au Koweït (4). L’établissement hellénistique

Depuis 2011, nous menons nos recherches sur l’établissement hellénistique de Tell Sa‛id établi sur la côte sud-ouest de l’île de Faïlaka-Ikaros afin, d’une part de préciser sa chronologie, depuis sa création jusqu’à son abandon (3e s.-1er s. av. J.-C., voir la bibliographie), mais aussi d’étudier ses fortifications et sa circulation interne pour appréhender son fonctionnement à ses différentes périodes. Enfin, l’avancement de nos recherches nous a...

وداعاً بل

تكريماً لمدينة تدمر. معبد بل : ٦ نيسان ٣٢ م ـ ٢٨ آب ٢٠١٥ Read the English version here : http://ifpo.hypotheses.org/7101 and the original French version : http://ifpo.hypotheses.org/7020 Traduction vers l’arabe : Khaled Alsaleem Révision : Iyas Hassan ترجمة خالد السليم مراجعة إياس حسن « حتى دون أن أتكلم عن المفاتن الكامنة في أسقفه أو عن تماثيله الحديدية الكثيرة التي كانت مودعة فيه بعيدا عن عيون الناس،...

So long, Bel

In memoriam, Palmyra (6 April 32 – 28 August 2015) Translation from the French version : «Bel est bien mort» http://ifpo.hypotheses.org/7020 «But that temple, so magnificent and so large, not to mention the wonderful structure of the roof, and the many brass statues, now hid in darkness out of the light of the sun, is quite perished. » Libanius, Oration 30: For the temples (Pro templis)...

Bel est bien mort

In memoriam, Palmyre (6 avril 32 – 28 août 2015) « Cependant ce temple si beau et si grand — et je ne parle pas des beautés cachées de son plafond ni de ses nombreuses statues de fer qui étaient recelées dans l’ombre loin du soleil — ce temple est détruit, il est perdu. » Libanios, Discours XXX, 45, Pro Templis (ive s.)   Alors que l’arc monumental...

Exemple du système de drainage de surface mis en place dans le secteur de la tour 4 (nord-est) et s'évacuant dans le fossé (Y. Guichard©DAMK)

Préservation de la forteresse hellénistique de Faïlaka : premiers pas et solutions d’urgence

En 2011, M. Gelin (CNRS-Ifpo) et Sh. Shehab (Département koweïtien des Antiquités et des Musées, National Council for Culture, Arts and Letters DAMK-NCCAL),  créent la Mission Archéologique Franco-Koweïtienne de Faïlaka (MAFKF). Depuis, quatre carnets ont été publiés : « De retour de mission… Faïlaka au Koweït, 1, 2 et 3 » et « Al-Qusūr (Koweït), état des recherches de la mission archéologique franco-kowétienne de Faïlaka (2011-2013) ». Alors que les travaux...

Figure 5 : Vestiges antérieurs à l’établissement grec, sous la tour 8. Vue vers l’ouest. © MAFKF.

De retour de mission… Faïlaka au Koweït (3). La forteresse hellénistique

Introduction Sur l’île de Faïlaka au Koweït, la forteresse hellénistique de Tell Sa‛id – sur la rive sud-ouest – et le site médiéval d’Al-Quṣūr – au centre de l’île –, ont été l’objet des recherches de la mission archéologique franco-koweïtienne, qui a mené sa troisième campagne du 10/10 au 30/11/2013 (voir « De retour de mission… Faïlaka au Koweït, (article 1) et (article 2) »). La mission a également achevé l’implantation...

Figure 4 : représentation d’un soldat conduisant un prisonnier par le cou, retrouvés dans le palais de Mari (coquille nacrée, schiste, bitume, bois ; ht. 12,4 cm ; l. 13,7 cm ; musée d’Alep, no d’inv. 1968) © B. Couturaud 2009.

Les incrustations figurées de Mari (Syrie, IIIe millénaire av. J.-C.) : étude archéologique et iconographique d’un corpus

Le corpus d’incrustations en coquille de Mari, mis au jour entre 1933 et les fouilles de 2010, demeure le plus important du Proche-Orient ancien. D’autres sites en ont fourni (Dolce 1978), mais jamais en nombre suffisant ni dans des contextes archéologiques assez précis pour susciter l’intérêt des chercheurs et en permettre une étude exhaustive. De plus, l’incrustation est une technique d’assemblage et, dans la majorité des cas,...

Vue générale du Tombeau des Rois lors des fouilles de J.-B. Humbert en 2008 (cliché EBAF)

Nouvelles fouilles au Tombeau des Rois à Jérusalem (mai-juin 2012)

Le Tombeau des Rois est le plus grand hypogée de Jérusalem. Il a été fouillé pour la première fois en 1863 par Félicien de Saulcy, convaincu qu’il s’agissait du tombeau des Rois de Judée. Pourtant, très vite, la communauté scientifique, s’opposant à cette interprétation, reconnut dans le monument le complexe funéraire de la reine Hélène d’Adiabène (nom donné au royaume d’Assyrie depuis la période perse). Convertie...

Duck heads ornament with physical features finely drawn by incision, from Qatna (15th-14th century). (© Damascus Museum - after, Beyond Babylon 2008, no. 129)

Bronze Age Syrian Gold Jewellery – Technological Innovation

Goldwork appeared at the beginning of the 3rd millennium B. C. in Syria. The production of personal gold jewellery, like beads, pendants and earrings, started to increase around the second half of the 3rd millennium B. C. in different cities of Syria, and in particular along the Euphrates river in Mari and Tell Banat. In the later site, which is located at the north of the...

Photographie de la voie menant de Jifna à Antipatris. Photographie : Margaux Thuillier.

La voie romaine d’Aelia Capitolina à Neapolis : enjeux et état de la recherche

On peut considérer une voie romaine comme la colonne vertébrale économique, politique et sociale d’une région. Construites avant tout pour des raisons militaires, afin de faciliter le déplacement des troupes, ces routes attirent en effet les populations. De nombreuses localités se créent à proximité. Elles assurent ainsi une fonction économique et politique, de même qu’elles contribuent à la diffusion des cultures et des idées. Celle qui...

Collier en or et en argent, comme témoin de la transmission des savoir-faire. Production F. Allier, avec la collaboration de F. Guigal (Photographie : Vincent Moncorgé, 2011).

Valorisation de la recherche en archéologie : l’exemple de la bijouterie en or

Dans le cadre de ma thèse de doctorat, récemment soutenue à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (voir résumé de la thèse sur Les Carnets de la MAE,  http://mae.hypotheses.org/1068), je me suis intéressé à la question des transferts de compétences techniques en Méditerranée orientale au cours de l’âge du Bronze, période d’innovation dans de nombreux domaines de l’artisanat. Romain PrévaletMore Posts

Forteresse hellénistique, tour 8 sur le rempart ouest ; à l’arrière de son mur nord, vestiges de l’élévation du rempart en briques crues. Vue vers le sud-est © MAFKF.

De retour de mission… Faïlaka au Koweït (2)

La mission archéologique franco-koweïtienne de Faïlaka (voir « De retour de mission… Faïlaka au Koweït (1) ») a mené sa deuxième campagne de terrain du 12 octobre au 1er décembre 2012. Cette année la mission a été étoffée, grâce notamment au soutien affirmé des autorités koweïtiennes et à l’aide apportée par le mécénat de Total Koweït et de la Fondation Total : quatorze participants de la partie française et six...

Figure 2 : Chapiteau à tête d’éléphant in situ. ”Great Temple”, Pétra (Photo A. Hamm)

Bâle : aux portes de Pétra

Il peut sembler curieux de tenter un rapprochement entre Bâle, chef-lieu du canton suisse du même nom et Pétra, l’antique capitale du royaume nabatéen, se trouvant dans le sud de l’actuelle Jordanie. Pourtant, le 22 août 1812, c’est un Bâlois, Jean-Louis Burckhardt, qui allait être le premier Européen à se rendre sur le site de Pétra. Il avait été commissionné par l’African Association, en 1806, pour...

Socrate, détail de la mosaïque des Sages, Musée national de Beyrouth (photo F. Alpi)

Socrate au Musée

La mosaïque dite « des Sages » constitue l’une des pièces majeures exposées au Musée national de Beyrouth (n° inv. DGA 3970). Avec celle de la « Naissance d’Alexandre », elle provient de Soueidié, dans la banlieue sud-est de Baalbeck, où ces deux pavements furent mis au jour par Maurice Chéhab, à proximité des vestiges d’une villa dont les propriétaires devaient se rattacher de quelque façon aux cercles philosophiques qui ont fleuri...

Urne cinéraire au moment de la découverte

Défunts et pratiques funéraires dans la Beyrouth antique : à propos de la découverte d’un hypogée à Ashrafiyeh

Les travaux de construction d’un immeuble conduits dans la parcelle 1598 à Ashrafiyeh ont mis au jour un hypogée creusé dans la roche. Une équipe composée du Dr. Jeanine Abdul Massih (Université Libanaise-Ifpo), du Dr. Joyce Nassar (Laboratoire d’Anthropologie des Populations Passées et Présentes, PACEA UMR 5199-Ifpo) de trois archéologues de l’Université Libanaise (Rita Kalindjian, Sarah Mady et Elsi Trad) ainsi que de Mathilde Gelin (CNRS –...