Auteur : Johnny Samuele Baldi

Chantier à Beyrouth (photo J. Baldi)

Les choses qui passent sans rien laisser : pour une archéologie des ruines évanescentes de Beyrouth

D’après une définition traditionnelle – et, comme le démontre Edensor (2005), bien simpliste – les ruines seraient un noyau matériel durable et solide, des « restes » qui subsistent et perdurent une fois que l’action du temps et des hommes a érodé, usé et détérioré la forme et la fonction que ces vestiges ont eues. Pourtant, au-delà des préceptes winkelmanniens et du vague romantisme qui accompagne toujours la...

Beyrouth, ruines et cicatrices récentes, photo J. Baldi

Entre traumatisme et résilience : quelques notes pour une archéologie des blessures récentes de Beyrouth

Le dernier recueil poétique de Vénus Khoury-Ghata (Où vont les arbres, 2011) n’est que l’un des plus récents ouvrages de la très vaste littérature traitant, d’une manière ou d’une autre, de la guerre au Liban. Le conflit est évoqué dans un monde où les arbres, calcinés, dépeuplés d’oiseaux et aux couleurs parfois étrangement déplacées, semblent rappeler La Guerre d’Henri Rousseau dit « le Douanier ». Cependant, celle-ci est...

Affiche ICAANE 2012

L’archéologie en temps de crise : impressions du congrès ICAANE 2012 (International Congress on the Archaeology of the Ancient Near East)

La 8e édition du Congrès ICAANE, qui réunit tous les deux ans la communauté de l’archéologie proche-orientale, s’est déroulée à Varsovie du 30 avril au 4 mai 2012. La participation de l’Ifpo y a été très remarquée. Néanmoins, le congrès a été celui de la crise, avec l’inquiétude liée à la guerre civile en Syrie.

Cimétière de Mzar Mitr

Une promenade entre les tombes à Mar Mitr : considérations archéologiques

Parmi Les cités invisibles d’Italo Calvino, Melania, Adelma, Eusapia, Argia et Laudomia témoignent du rapport entre la ville et les morts : des relations concernant à la fois l’osmose démographique entre les deux mondes, les liens sociaux qui se nouent des deux côtés, et les connexions physiques, d’ordre symétrique, renversé, ou de simple continuité. Mar Mitr (Saint Dimitri) à Achrafieh (Beyrouth), comme tout cimetière, tient quelque chose...