Bibliothèque numérique « Shamela » : 10 000 ouvrages en langue arabe

30 janvier 2011
Par

Au premier abord, l'abondance des écrits chez nombre d'auteurs de l'Islam médiéval, tels Ghazali (m. 1111), Ibn Taymiyya (m. 1328) ou bien Suyuti (m. 1505) peut sembler une chance pour le chercheur. Toutefois, le gigantisme du legs devient paradoxalement un obstacle pour une étude visant à cerner les idées d’un auteur sur un domaine ou une doctrine précise. C’est notamment le cas du doctorant qui doit limiter sa thèse à une sélection de textes dits « pertinents ». À cela s’ajoutent d’interminables aller-retour vers la bibliothèque pour la consultation des dictionnaires biographiques, des ouvrages historiques, des corpus de hadiths, etc.

C’est précisément à ces difficultés que nous devons faire face dans notre thèse sur le soufisme dans la perspective d’Ibn Taymiyya ; l’œuvre de ce dernier dépassant la soixantaine de volumes.

L’information numérique

Pour le plus grand bonheur des chercheurs, la majorité des ouvrages classiques de l’Islam se trouvent désormais en format électronique, que l'on appelle e-book ou "livrel". Il faut toutefois noter que certains e-books contiennent des ouvrages saisis en texte intégral, permettant ainsi de rechercher un terme ou une expression, tandis que d’autres ne contiennent qu’une image numérisée du livre.

Voici quelques exemples de sites internet où l’on peut trouver ces livres : archives.org, scribd.com, openlibrary.org, etc.

Par ailleurs certains éditeurs de logiciels proposent des bibliothèques numériques sur CD-ROM. Ainsi, parmi les plus abouties, permettant la recherche et l’extraction du texte, nous trouvons chez l’éditeur Dar al-Fikr les bibliothèques suivantes :

  • Al-Mawsû‘a al-Dhahabiyya : 42 ouvrages regroupant les principaux corpus de hadiths et les ouvrages traitant de la science du hadith.
  • Maktabat al-Târîkh wa l-Hadâra al-Islamiyya : 130 ouvrages traitant de l’histoire, des dictionnaires biographiques, etc.
  • Maktabat al-Fiqh wa Usûlihi : bibliothèque d’environ 285 livres sur la jurisprudence islamique.

L’inconvénient majeur de telles bibliothèques numériques est que l’on doit consulter autant de CD-ROM qu’il y a de thématiques (hadith, histoire, jurisprudence, etc.). D'autre part, il n'y a pas, de la part de l'éditeur, une politique d'évolution et de mise à jour du logiciel et des ouvrages.

Une autre solution reste la bibliothèque numérique en ligne, qui a le mérite d’être universellement accessible. Exemple : http://www.al-eman.com

Al-Maktaba al-Shamela

À ce jour, le logiciel qui nous donne le plus de satisfaction, et qui semble la plus populaire dans le monde arabe, se nomme al-Maktaba al-Shamela (المكتبة الشاملة).

La vocation et le principe de fonctionnement de la bibliothèque Shamela sont présentés dans une notice rédigée par un des contributeurs de ces carnets et que l'on peut lire sur le site Aldebaran. Les utilisateurs de Linux y trouveront un lien vers la version adaptée à leur environnement. Cependant, certains points doivent être nuancés, notamment concernant la disponibilité des ouvrages en ligne et la concordance de la pagination avec l’édition papier (voir ci-dessous).

Voici un aperçu du logiciel Shamela (à ne pas confondre avec le site web destiné à la distribution du logiciel et des ouvrages numériques) :

  • Shamela est un logiciel gratuit[1], en langue arabe, destiné à stocker, à organiser et à afficher des livres électroniques en format « .bok ». Au niveau technique, le logiciel semble avoir été développé dans l’environnement Microsoft Visual Basic. Les livres électroniques sont stockés dans des bases de données au format Microsoft Access. Ce qui exclut toute portabilité, en l’état, vers l’environnement Mac OS.
  • Le logiciel est régulièrement mis à jour. À la fin janvier 2011, le site officiel signalait la version 3.42 comme la dernière en date.
  • Shamela offre la possibilité d’effectuer des recherches avancées multicritères sur une partie ou bien l’ensemble des livres (voir illustration en cliquant sur ce lien), de même que sur les titres et les notices bibliographiques.
  • Les livres électroniques Shamela, indépendants du logiciel, sont téléchargeables depuis de nombreux sites internet. Certains de ces sites, encore nommés « dépôts », publient quotidiennement de nouveaux livres en format  Shamela. Exemple : al-Mawsû'a al-Shamela.
  • C’est précisément, ce dernier site qui propose, en parallèle du e-book Shamela, une version en ligne des textes (consulter Shamela en ligne). C'est tout de même une consolation pour les possesseurs de Macintosh et des systèmes autres que Microsoft Windows.
  • Il existe par ailleurs une compilation[2] de Shamela avec environ 10 000 livres classiques et contemporains embrassant tous les domaines des sciences religieuses et de la langue arabe.
  • De nombreux livres, dont les corpus de hadiths, certains ouvrages de Tabari, d’Ibn Taymiyya, d’Ibn al-Kathir, etc., se trouvent avec une pagination concordante à l’édition papier (voir illustration).
  • D’autre part, l’utilisateur a la possibilité d’adapter la pagination d’un livre ou bien de créer son propre livre électronique en format Shamela (.bok) et de l’intégrer à la bibliothèque.
  • En plus du copier coller, Shamela permet d’exporter un livre ou une partie d’un livre en format Microsoft Word ou bien en tant que page web (.html)
  • L’organisation de la bibliothèque numérique peut être entièrement personnalisée, depuis le panneau de configuration de Shamela (voir illustration).
  • Le logiciel dispose notamment d’une base de données d’auteurs médiévaux et contemporains auxquels les ouvrages peuvent être liés.

Illustration

Un exemple est peut-être la meilleure manière de montrer comment l’utilisation d’un outil comme Shamela permet un gain de productivité considérable.

Se basant sur la sourate 56 du Coran et un hadith, Ibn Taymiyya établit la hiérarchie spirituelle des hommes, dans laquelle il situe les soufis. Pour savoir s’il s’agit-il d’une interprétation propre à Ibn Taymiyya ou bien héritée d’un auteur soufi ou d’un exégète antérieur, le chercheur doit consulter l’ensemble des manuels classiques du soufisme ainsi que les exégèses coraniques antérieures au XIVe siècle. Toutefois, une recherche exhaustive dans les éditions papier peut s’avérer fastidieuse et chronophage, voire impossible.

Voyons comment Shamela peut nous aider dans notre investigation :

  1. Nous commencerons par sélectionner le groupe de versets en question (Coran 56 : 7-12). Ainsi que nous pouvons le voir sur cette  illustration , Shamela affiche automatiquement l’ensemble des exégèses disponibles pour les versets sélectionnés. Il ne reste plus qu’à parcourir et lire les résultats de notre recherche.
  2. La deuxième phase consistera à rechercher les termes de la hiérarchie spirituelle d’Ibn Taymiyya dans les manuels du soufisme et de son école hanbalite, à titre d’exemple (voir illustration).
  3. En dernier lieu, il suffira de relancer la recherche précédente sur l’ensemble des 10 000 ouvrages de la bibliothèque et attendre patiemment les résultats. Pour ne rien perdre de notre productivité, il faudrait naturellement combler ce temps d’attente par une « activité utile » ;-) .
  4. Lorsque le résultat s’avère pertinent et que l’on veut l’exploiter, il ne reste plus qu’à vérifier dans la notice de l’ouvrage, si la pagination est conforme à celle d’une édition imprimée. Dans le cas d’une discordance de pagination, il reste aisé de retrouver la page en question, par tâtonnement, en localisant les chapitres puis les paragraphes avoisinants.

Conclusion

De par sa convivialité, son caractère évolutif, et l’extraordinaire richesse de sa bibliothèque, Shamela se révèle un outil indispensable pour qui veut effectuer des recherches multicritères dans les ouvrages arabes. L’accès instantané à une quantité gigantesque d’ouvrages permet, entre autres avantages, au chercheur d’intégrer dynamiquement des textes plus pertinents que ceux qu’il aurait sélectionnés en se basant exclusivement sur les études antérieures. Ainsi, le chercheur se retrouve de manière encore plus immédiate devant les sources.

Il subsiste toutefois quelques axes d’amélioration à suivre par l’éditeur (à ce jour anonyme :-)) de Shamela avant que celui-ci ne puisse être massivement adopté par la communauté des chercheurs. Pour devenir un outil universel, Shamela doit s’adapter sur Mac OS mais également sur les liseuses et pourquoi pas sur les « téléphones intelligents » de Google, Microsoft et Apple. Il est à signaler qu’à ce jour, Shamela version 3.42 ne fonctionne convenablement que sur Windows XP. Moyennant astuce, il est tout de même possible de l'utiliser sur Windows Vista et Windows 7. Quant aux utilisateurs de Mac OS, ils pourraient également utiliser Shamela à condition de posséder un  "émulateur Windows". Ce dernier permet de lancer, depuis Mac OS, les applications conçues pour Windows (Exemple : Parallels Desktop).

Si l’utilisation, à titre individuel, de ce logiciel ne semble pas exiger de précautions particulières, une installation en réseau au sein d’une médiathèque ou d’une équipe de chercheurs requiert cependant une réflexion préalable. En effet, un cahier des charges devra préciser l’organisation de la bibliothèque, la politique d’intégration des ouvrages, mais également les procédures de sauvegarde, de mise à jour et de maintenance de la base de données relative au logiciel. L’ensemble de ces éléments dépend, bien évidemment, des souhaits des utilisateurs et des contraintes techniques. À l’instar de tout projet informatique, seule une planification rigoureuse et concertée permettra un usage durable et efficace de Shamela.

Récapitulatif des liens :

Note : La section ci-dessous sera régulièrement mise à jour.

Dernière mise à jour, le 30/04/2011

N'hésitez pas à poster vos remarques et questions !


[1] La gratuité du logiciel n’entraîne pas, nécessairement, celle des livres en format .bok qui restent la propriété de l’éditeur.

[2] Nous entendons par ce terme : logiciel + livres électroniques. Cette compilation n'est pas distribuée par le site officiel mais peut être localisée grâce à une requête sur Google.

http://www.parallels.com/products/desktop/

imprimer imprimer

Mots clefs : , , , , , , , , , , , , , , ,

Posté dans : Sujet, Digital humanities, Sujet, Histoire, Période, Médiéval, Sujet, Outils

8 commentaires pour “ Bibliothèque numérique « Shamela » : 10 000 ouvrages en langue arabe ”

  1. Dommage le 12/05/2011 à 17:57

    Dommage que cet article n'envisage l'édition que d'un point de vue consumériste et ne s'interroge pas sur les effets pervers du piratage massif de ces ouvrages.

    Pour prendre l'exemple de la littérature classique, l'édition d'un manuscrit inédit est un gros risque pour un éditeur. S'il est pillé dès sa publication, l'intérêt de prendre ce genre de risque diminue fortement.

    • Qais Assef le 16/05/2011 à 14:56

      Vous avez tout à fait raison quant à la portée de cet article ; celui-ci a pour vocation de porter à la connaissance des arabisants et des chercheurs sur le monde arabo-musulman un logiciel permettant de faire des recherches multicritères sur un grand nombre de sources en langue arabe. Néanmoins, la note [1] signale que "La gratuité du logiciel n’entraîne pas, nécessairement, celle des livres en format .bok qui restent la propriété de l’éditeur."

      Ainsi que vous l'avez signalé, nous nous trouvons dans un dilemme entre, d'une part, la volonté de diffuser largement des textes disponibles depuis plusieurs décennies et, d'autre part, la nécessité de protéger les textes fraîchement édités...

      Je pense qu'il n'y a pas d'incompatibilité entre "large diffusion" des ouvrages (incontournable de nos jours) et l'édition de manuscrits inédits. Bien entendu, cela implique une adaptation de la part des éditeurs. Ex: Version électronique "sécurisée" à un prix raisonnable, en parallèle de l'édition papier. La question est de savoir comment, et à quel prix, cette adaptation se fera.

  2. Qais Assef le 30/04/2011 à 10:03

    Shamela est passée en version 3.44 (voir site officiel).

  3. Qais Assef le 04/02/2011 à 10:16

    Mise à jour de la section liens internet:

    Ajout de deux "dépots" de livres Shamela : Al-Maktaba et Saaid.net.

  4. [...] libre de droits. Consultez-nous si vous avez besoin d’aide pour la procédure à suivre. http://ifpo.hypotheses.org/683 BP [...]

  5. [...] This post was mentioned on Twitter by ifpo and Dominique Poggi, Lygoma (Lydie. F). Lygoma (Lydie. F) said: Bibliothèque numérique « Shamela » : 10 000 ouvrages en langue arabe (Les carnets de l'Ifpo, 30/01) http://ifpo.hypotheses.org/683 [...]

  6. Marie-Anne Paveau le 30/01/2011 à 16:39

    très beau billet, aussi informatif et réflexif que pédagogique, merci - pour occuper le temps d'attente par une \activité utile\, je suggère l'élaboration d'une banque de données sur le désir contemporain de démocratie dans le bassin méditerranéen :-)

    • Qais Assef le 30/01/2011 à 17:06

      Pour rester dans le domaine qui nous concerne, je propose qu'on libère "Shamela" pour le rendre accessible à tous (Mac, Linux, etc.),... autrement dit "Universel"

Présentation

Les "carnets de l'Ifpo" se proposent de donner à lire la "recherche en train de se faire" au sein de l'Institut français du Proche-Orient, dans l'ensemble des disciplines des sciences humaines et sociales, de l’Antiquité jusqu’à nos jours. En français (mais aussi en arabe ou en toute autre langue qui leur permettra d'atteindre un public), les "carnets de l'Ifpo" se donnent pour ambition de créer une "communauté d'intérêt" qui prolonge, dans l'univers des relations en ligne, la diversité et la richesse de la recherche française sur le Proche-Orient.

S’abonner à ce carnet

Vous allez être redirigé vers le service d’abonnement du Cléo à OpenEdition. Cochez Hypotheses.org puis sélectionnez ce carnet dans la liste.

Vous allez être redirigé vers le service d’abonnement du Cléo à OpenEdition. Cochez Hypotheses.org puis sélectionnez « Les carnets de l’Ifpo » dans la liste (à la lettre L).

Liens